samedi 20 décembre 2014

l'émigré est un expat', non ?

L'autre, l'alter devient bizarre. Par les prouesses de ce que certains appellent intelligence, l'altérité est un concept abscons pour un esprit qui veut pourtant le manipuler.

L'intelligence est stimulée par le film "Le Temps des Aveux". C'est une adaptation du "Portail", un livre dont l'auteur, François Bizot porte en lui de devoir sa vie à la clémence d'un tortionnaire qui se rappelait encore qu'il était prof de math, un référent de la rationalité et de la logique.
L'intelligence subjuguée, lors de la promotion du film, répète une séquence à l'infini : Douch ne pouvait tuer Bizot car il avait vu l'homme en lui. Alors Douch, pour en finir définitivement de sa vision logique et réaliste, se jura de ne plus faire la même erreur.




L'intelligence cherche à comprendre la noirceur du coeur, le Portail fait parti des livres qui réussit ce pari, (joignons aussi cet autre livre à cette prouesse : la Nuit du Décret de Michel del Castillo. En est-il de même pour le film qui enlève déjà de la magie en changeant le titre, en changeant l'écriture percutante pour une narration orale.
Il ne s'agit pas d'opposer cinéma et littérature. Il s'agit de vouloir rester plus proche de la réalité.

Les Khmers rouges sont passés, le cœur noir, lui, persévère.
Dans notre réalité, beaucoup plus proche, des grillages ne sont toujours pas à la hauteur des rêves des hommes qui viennent les gravir. Regardez :



La police a un uniforme et des ordres pour inhiber son cœur car c'est celui-ci qui ferait voir l'homme. L'émigré est-il vu comme un délinquant ? Est-il responsable des grandes différences de richesses ? des politiques européennes qui ruinent sa vie de pêcheur, d'agriculteur chez lui ?
L'émigré est un expat'comme un autre. Pourtant ici il est frappé sans regard pour la loi. Il y a inversion. La loi est censée protéger le faible, pourtant la police protège le puissant comme une armée

La mer est elle-même niée. Elle avait toujours été une mer d'échange et de mixité : Marseille, Athènes, Tanger, Alexandrie, Istanbul... Ces grands ports deviennent des murs. La vue de la mer est une incitation au voyage, une vue sur l'horizon, sur l'avenir selon le Prophète. Pourtant la mer devient un mur. Elle est utilisée comme la douve géante de la forteresse Europe.

mardi 9 décembre 2014

l'enfer, les autres ?

Ecoutez l'histoire de Léonidas Théocharis dans 3D sur France Inter, émission du 7 décembre 2014


La faute de l'autre est un mécanisme de défense de base.

"C'est pas moi", un déni d'enfant qui devient chez l'adulte l'autre, ou comment montrer du doigt l'autre pour sauver sa peau.

Un mécanisme de défense n'est pas forcément légitime. Par rapport à l'autre, il ne s'agit pas de défendre l'homme ou la femme que l'on est. Plus superficiellement, il s'agit de défendre l'Ego. C'est ironique, non ?
Si vous ne trouvez pas vous pouvez continuez la lecture :

L'Ego voit l'autre, pas l'Autre.
L'Ego veut profiter de l'autre et dénie l'Autre.
La mise à profit de l'autre et le déni de l'Autre
Pour camoufler sa culpabilité.

L'égo
comme le vautour de Prométhée
est condamné à suivre les conseils tentateurs du serpent
à croquer éternellement la pomme
Comme le vautour épuise Prométhée
l'égo grignote l'arbre fruitier à l'épuiser.

A quoi servirait un Paradis terrestre si l'on n'avait pas la tentation de le perdre ?
nous demande Giono dans Noé, interrogeant notre âme au plus profond

Comment ? C'est Prométhée qui est condamné ? oh !



L'Homme qui Plantait des Arbres - 1987 - Frederic Back

mardi 2 décembre 2014

Si on respirerait des pesticides et mangerait du diesel on serait en meilleure santé ?

Feu le patron big moustache de Total disait sur France Inter, en 2014, qu'il n'était pas prouvé que le diesel soit dangereux, sauf que...
Monsanto nous annonce à tous que ses produits sont sans danger, sauf que...
On nous dit que le Nucléaire est propre et pas cher sauf que...

Sauf que nous savons que ce n'est pas vrai.

Le CNRS a annoncé les dégâts causés par le diesel et les micro et nano particules produites par les filtres censés nous protéger.
Des Scientiques se battent depuis des années pour que leurs études ne soient pas noyées sous l'intox de Monsanto
L'Etat défend son programme nucléaire avec Areva pourtant, combien coûte une centrale à la construction ? Combien coûte sa maintenance ? et encore plus cher, combien compte son arrêt et le confinement qui va avec ? Bon là-dessus les chiffres sont à la fois mirobolants et inconnus puisqu'on ne sait pas faire. On ne sait pas se débarrasser d'une centrale nucléaire, donc elle est elle-même un futur déchet de taille, sans parler des déchets nucléaires que nous ne savons qu'enfouir (une première annonce de 35 milliards d'euro pour le projet de Bure selon Consoglobe. D'ailleurs la politique du nucléaire (et de la croissance) a un sobriquet, la politique de l'autruche. Et Bure le prouve.
Sans oublier le projet du futur (du futur quoi ?), l'EPR, la note se sale, pourtant l'expérience finlandaise aurait du refroidir les ardeurs. Quand on connaît en plus les infidélités du milieu du nucléaire français quant à la sécurité de ses ouvriers, et que l'on y ajoute la modeste prudence du BTP, cela donne : un mort. Combien coûte une vie ? l'article du Moniteur en fait une liste matérielle, à cela on peut ajouter l'appel de Bouygues, et le fait qu'une vie reste inestimable.

La facture a été largement sous-estimée, sciemment sous-estimée pour que le budget puisse être voté. Voilà une utilisation fort irrespectueuse de l'appareil démocratique.
Venons-en justement à cette utilisation qui permet tant de mensonges.
Aujourd'hui, en Suisse, et c'est pour cela que j'écris ceci, l'Assemblée a commencé les débats sur le sortir du nucléaire. Pour faire simple, la droite veut ralentir allègrement le processus tandis que les Verts veulent l'accélérer. La Suisse a le mérite de poser le débat. Que fait la France de son côté, le débat est dans l'agora, mais loin d'être démocratique. Bure : débats publiques hors de la ville de Bure et non annoncés par les médias. Budget EPR trafiqué. Sécurité des centrales non garantie. Bouygues gagne le contrat, comme il en gagna un autre pour construire un hôpital à l'occasion d'un contrat public-privé !
Et les études scientifiques qui sont écoutées ? celles des industrielles.
Il est beau de parler de 6ème constitution, mais la 5ème constitution a construit sa propre psychose qui s'y appliquerait.

Quand l'Etat ment, quand Monsanto ment, quand Total ment (et cette année ils ne seraient pas les meilleurs menteurs).Il s'agit de semer le doute tout en asseyant leur toute puissance. Le peuple a reçu la Parole à travers le mensonge. Le peuple est ainsi complice. Il peut en discuter, pendant ce temps les tractations derrières les murs de Paris, Bruxelles, Strasbourg, le FMI, les Gx... ont lieu, et tout le monde joue sa survie.
Car ils s'entretiennent les uns les autres, c'est ainsi qu'ils prêchent tous la croissance et qu'à l'image du Parlement Suisse, la Droite tente de maintenir une politique qui est pourtant dans l'impasse. Une drôle d'impasse, car des solutions sont présentes mais elle sont gardées au chaud ou enterrées. Histoire d'espérer spéculer dessus ?
Le plus triste étant ces citoyens qui veulent spéculer le peu qu'ils ont, qui participent naïvement à l'augmentation des prix de l'immobilier par exemple, qui boursicotent, qui ont

La Croissance est une croisade, une croyance avec son Graal, elle est une excuse pour nous priver au fur et à mesure de nos droits. Ces pertes de Droits (Droits du travail, sécurité sociale, Santé Publique...) sont la preuve que la Croissance est factice, que pour maintenir la richesse de l'Etat il faut prendre la richesse du peuple. Car les avantages sont sociaux sont des richesses non prises en comptes dans le PIB. Pire, cette richesse est transférée. La TVA augmente pour tous, y compris les non-imposables et les entreprises reçoivent allègements fiscaux sur allègements fiscaux (pour faire simple évidemment).



En effet, arrêter la course au Graal et mettre quelques fessées ne ferait pas de mal à certains